Laurence Marthouret


Chorégraphe, interprète et pédagogue a été formée aux RIDC et au CNSMDP à Paris puis auprès de grands interprètes et maîtres comme Hans Züllig, Meg Harper et auprès des danseurs de la Trisha Brown Dance Company, Irène Ultman, Greg Lara et Shelley Senter.

Elle étudie ensuite la technique dʼanalyse du mouvement Laban- Bartenieff auprès de Marie-Christine Gheorghiu pour laquelle elle a dansé pendant plusieurs années et sʼinitie au «Body Mind Centering» auprès de Véra Orlock.

Pour approfondir cette approche de travail du corps et se forger un outil de composition chorégraphique, elle entreprend des études dʼAnalyse du Mouvement et de Notation Laban au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris auprès de Jacqueline Challet-Haas. Elle suit également le cursus de composition chorégraphique au Centre de Recherche et Composition Chorégraphique de lʼAbbaye de Royaumont auprès de Susan Buirge 1999-2000.

En 2005 elle est sélectionnée pour le Grand Atelier chorégraphes-compositeurs de Voix Nouvelles à lʼAbbaye de Royaumont et y crée « Azione- Variazione» avec le compositeur F.Filidei.
Elle travaille de 1999 à 2001 comme interprète dans la compagnie de
Myriam Gourfink. Elle collabore avec lʼinformaticien Frédéric Voisin à la création dʼun logiciel de composition chorégraphique « LOL » construit à partir de lʼanalyse fonctionnelle du mouvement dansé du système de Notation Laban.

De 2001 à 2005, elle intègre en tant que chercheur associé, lʼACI Jeunes Chercheurs-Espaces Sonores, Centre de recherche en informatique et création musicale (CICM), Université de Paris VIII, pour y développer un travail de recherche avec Anne Sedes sur les interfaces danse-son.

En 1999 elle débute une série de 5 solos où elle explore limites et contraintes quʼelle se fixe comme principaux paramètres dʼécriture chorégraphique. Le dernier solo «Meltem» (co-produit par le CIRM Centre National de Création Musicale à NICE) a été créé en 2015 au KLAP pour le Festival Les Musiques du GMEM ( Centre National de Création Musicale) à Marseille.

Elle sʼintéresse principalement au rapport danse-son autant sous lʼaspect sensible que dans lʼécriture et la composition de la partition, dʼoù ses fréquentes collaborations avec des compositeurs comme Patrick Marcland, Christian Sebille, Claire Mélanie Sinnhuber, Victoria Harmandjieva, Francesco Filidei et Anne Sedes. Mais cʼest avec Patrick Marcland quʼelle travaille plus particulièrement sur la réflexion dʼune écriture commune entre la danse et la musique et avec Anne Sedes sur les Espaces Sonores interactifs et le mouvement dansé.

Elle crée avec Anne Sedes plusieurs pièces dont Proposition I, pièce essentiellement expérimentale donnée pour les Séances dʼécoute du Métafort à Aubervilliers, «Proposition 2» créée pour la Villette Numérique 2002 à la Cité des Sciences et de lʼIndustrie Paris dans le cadre de lʼexposition Digit@rt et «Espaces Sensibles» présentée au Palais de Tokyo en janvier 2005 pour le festival «Portées à lʼécran» et au Cube-Art 3000 en octobre 2005, Monade 2008-2011 présentée au Cube et aux festivals Musica (Strasbourg) et Manca (CIRM-Nice) 2012 et le festival Musica Electronica Nova à Wroclaw 2013.

Elle développe un univers particulier et sensible, organique et technologique. En parallèle elle réalise deux films expérimentaux «Trans»2000, «Origine»2013) où elle immerge le corps dans un environnement spécifique où lʼenvironnement devient le partenaire du danseur. Cʼest une réflexion sur lʼimportance de lʼenvironnement dans la vie comme dans lʼacte de création.

Elle crée «Meltem» en 2015 en collaboration avec Patrick Marcland, écriture subtile entre la danse, la musique et lʼimage.