Marie Barbottin


Après une formation en danse classique au CNR d’Angers auprès de Valérie Lacognata et Michel Galvanne, Marie entame en 1999 le cursus de danse contemporaine du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle se forme principalement auprès de Suzan Alexander, Anne Dreyfus, Chritine Gérard, Peter Goss, André Lafonta, Joëlle Mazet, Isabelle Riddez et Florence Vitrac. 

 

En 2003 elle intègre le Junior Ballet du CNSMDP avec pour création une œuvre de Pedro Pauwells, ohm 03,  ainsi que Partition en bleu d’Hervé Robbe, au répertoire Larmes Blanches d’Angelin Preljocaj et Fandango de Mark Tompkins.

 

Elle obtient en juin 2004 le certificat d’interprétation du Conservatoire avec une mention Très Bien.

 

En 2003 elle démarre une collaboration avec la chorégraphe Laurence Marthouret au sein de la compagnie /TranS/. Elle est interprète de « Flux » créée au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris, d’ « Espaces Sensibles », travail de recherche sur l’interactivité entre le geste, le sonore et la vidéo créée à l’Espace Culture  Multimédia Le Cube à Issy les Moulineaux en octobre 2005. Elle sera l’interprète de Monade, solo créé pour elle par Laurence Marthouret en 2007.

 

Ayant obtenu une bourse de la fondation SYLFF, Marie intègre en janvier 2005 la « Ririe Woodbury Dance Company – Nikolaïs Dance Theater » à Salt Lake City (USA), en tant que stagiaire. Elle y travaille  avec Charlotte Boye-Christensen, chrorégraphe freelance native du Danemark, mais aussi directrice artistique de la compagnie. Elle y rencontre aussi Murray Louis et Alberto del Saz, qui lui donnent la chance de danser avec la compagnie dans « Imago »  (Nikolaïs ,1963) au Capitol Theater.