Monade | 2010-2011


Photos :  Erik Lasalle - Patrick Marcland

MONADE

2010-2011

 

Monade tente de développer la problématique de la  place du corps, sa représentation, ses contraintes, ses limites, ce que l’on expose et ce que l’on cache : corps exposé, corps occulté. L’interprète est seulement perçue à travers une structure translucide sur laquelle un vidéo projecteur zénithal projette des textures.Le corps est emprisonné, perçu, aperçu, imaginé, transformé, disparaissant et surgissant par intermittence. Le danseur interagit, à l’aide du plancher sensible, avec la matière image qui vient l’envahir, le recouvrir  partiellement, l’éclairer ou l’obscurcir, ainsi que sur le son  de la bande préenregistrée et transformée en temps réel. La scénographie et l’environnement sonore ne sont pas dissociables de l’œuvre chorégraphique mais lui sont intrinsèquement liés.Un univers particulier et sensible, organique et technologique, où s’impose l’importance de l’environnement dans la vie comme dans l’acte de création.

 

Conception, chorégraphie et interprétation : Laurence Marthouret

Création musicale : Patrick Marcland

Scénographie : Barbara Kraft

Artiste visuel : Julien Piedpremier

Programmation et interprétation numérique : Frédéric Alemany

Ingénieur du son et régie générale: Kenan Trevien

 

Coproduction et partenaires: Coproduction Césaré- Centre National de Création Musicale- Reims Le Hublot- Espace Culture Multimédia – Nice- Espace 1789 de St Ouen, avec le concours du Ministère de la Culture et de la Communication- l’aide à la Maquette du Dicream - avec le soutien du Centre de Création Numérique Le Cube- Art 3000- L'Entrepont (Nice) et avec le soutien de l’association les Voûtes Paris 13ème.

 

 

 

 

Télécharger
Dossier de Presse Monade
MONADE 2011.pdf
Document Adobe Acrobat 3.7 MB
Télécharger
Fiche technique Monade
Fiche technique Monade .pdf
Document Adobe Acrobat 73.4 KB