No Step | 1999


Photos : Guy Vivien

NO STEP

1999

 

Chorégraphie et interprétation : Laurence Marthouret

Composition et interprétation musicale : Victoria Harmandjiéva

 

Durée : 11 minutes

 

 

Propos

Transgresser le rapport entre la scène et la salle, la distance réglementaire, l’espace prédéfini. Etablir un nouvel espace où le public pourrait être debout, mobile, proche de l’interprète, dans la même verticalité, de manière à ressentir la moindre respiration, le mouvement infime, le micro mouvement.

Je ne souhaite pas donner No Step dans une salle de spectacle avec un rapport frontal avec le public, mais tout en restant dans l’enceinte du théâtre (ou pas) trouver un autre espace et par la même un autre rapport avec les spectateurs.

 

La musique serait spatialisée pour englober complètement l’espace, par un son tournant, circulaire.

 

La lumière serait fine, imperceptible.

 

C’est une recherche sur l’adaptation de l’être face aux limites extérieures, aux handicaps, comment y trouver sa propre liberté et comment la développer.

J’ai voulu me donner des limites très contraignantes d’une part dans le corps et d’autre part dans la structure même de la pièce.

 

 Le corps, dans sa mobilité est divisé en deux dans le plan horizontal, les jambes servent de support au buste, qui seul est mobile.

 

Pour la structure je me suis limitée à un nombre restreint d’éléments, les donnant à voir autrement tout en restant les mêmes.

 

Chercher par le travail de l’écriture, rester fidèle aux limites, allier le sensible et l’abstrait, les sensations et la construction.

                               

Laurence Marthouret